L'exposition virtuelle

SE GRÉER POUR LE CHANTIER
Témoignages de travailleurs et résidants

L’histoire du chantier A.C. Davie de Lévis débute il y a 200 ans avec l’arrivée du constructeur de navires George Taylor à Québec le 27 mai 1811. Il est alors accompagné de sa femme et de sa fille. Dès son arrivée, il supervise la construction de navires dans un chantier de l’Île d’Orléans, puis en 1817 il ouvre son propre chantier à Québec. Huit ans plus tard, George Taylor s’associe à Allison Davie qui épouse sa fille, Elizabeth Johnson Taylor.

Allison Davie achète en 1829 un terrain à Pointe-Lévy pour y construire un nouveau chantier qui entre en fonction trois ans plus tard. Ce chantier est transmis de génération en génération jusqu’en 1951, année du décès d’Allison Cufaude Davie, petit-fils du fondateur. Comme il n’a pas de descendants, l’entreprise est alors rachetée par Paul Gourdeau, puis par Logistec Corporation Ltd, et enfin par Équimer, et poursuit ses activités jusqu’en 1989, année de sa fermeture définitive en raison des conditions économiques difficiles. Le chantier A.C. Davie, renommé ainsi en 1981 en l’honneur du dernier constructeur du nom de Davie, fut en fonction durant plus de 150 ans.

Cette exposition virtuelle est donc centrée sur le chantier A.C. Davie à Lévis, à ne pas confondre avec les chantiers Davie de Lauzon toujours en fonction aujourd’hui. L’exposition traite des conditions de travail et de vie des principaux acteurs du chantier de Lévis et vise plus particulièrement à mettre en valeur une série d’enquêtes ethnologiques réalisées entre 2000 et 2009 auprès d’anciens travailleurs et résidants du chantier. Cette exposition fait donc un survol de certains aspects de l’histoire du chantier A.C. Davie. Ainsi, nous vous invitons à venir visiter le chantier pour en apprendre davantage.

* Toutes les images de l’exposition peuvent être agrandies par un clic de la souris. De même, cliquer un mot souligné mène à l'article correspondant du glossaire.

 

 

La besogne journalière

Réparation et construction
Quelques contrats marquants
Travailler dans un chantier maritime
L’arrivée de l’«union»
Gens de métier

 

 

Après la job sur le chantier
La maison Homestead,
milieu de vie

Provenances culturelles variées
Les passe-temps au temps du chantier

 

 

Une grande famille

La famille Davie
Les travailleurs

 

Crédits:

Nous tenons à remercier les personnes et organismes suivants pour leur collaboration au projet :
Les témoins, Paul Gourdeau, Ladrière Samson, Maurice Thibault, Jacob Mailloux, Jacques Tremblay, Mélanie Tremblay, Ghislaine Tremblay, ainsi que les familles de Fleur Garneau-Whitworth, Démétrius Bluteau et Gustave Guay.

Jean-Pierre Charest, les Archives privées historiques de la ville de Lévis, ainsi que le Laboratoire de muséologie et d’ingénierie de la culture.

Cette exposition virtuelle a été conçue et réalisée dans le cadre d’un stage en milieu professionnel par Marie Ève Gaudreau Lamarre, étudiante en muséologie à l'Université Laval.